AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 C l a i r e ▬ Cinderella is a fealthy bitch ▬ E C;

Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
Claire A. Ashton
    Claire
    Just mad of love...

avatar

▬ Messages : 240
▬ Date d'inscription : 25/06/2009

▬ Tell Me More
▬ Métier: Serveuse
▬ Tes rêves:
▬ Tes relations:

MessageSujet: C l a i r e ▬ Cinderella is a fealthy bitch ▬ E C;   Jeu 25 Juin - 11:05

I. Identity Card






    Kaya Scodelario
    ©️ copyright ; HEROIN

      Prénom(s) & Nom

      ▬ A g e : 26 ans, de longues années qui sont passées si vite, qui ont commencé comme un "il était une fois" mais qui n'a pas l'air de vouloir se finir sur "et elle vécut heureuse pour le reste de ses jours..."
      ▬ O r i g i n e : Américaine, c'est bien loin des charmants traits marins de la belle Arielle, princesse des sirènes ou des beaux airs russes d'Anastasia, la belle héritière perdue...
      ▬ D a t e . & . L i e u . d e . N a i s s a n c e : Caldwell, par le froid de la nuit du 4 novembre 1982, là encore, ça n'a aucun rapport avec les petits jardins fleuris qui ont vu naître la Belle au bois dormant... mais c'est ainsi.
      ▬ S u r n o m s : Aucun, hormis peut-être "oh non, pas elle" phrase dite par certains me concernant...
      ▬ E m p l o i : Serveuse, un métier fort lucratif direz-vous, et oui, Blanche Neige était bien une boniche, tout comme Cendrillon. Une lueur d'espoir ?
      ▬ O r i e n t a t i o n . S e x u e l l e : Hétérosexuelle, bien qu'il n'y ait pas de beau prince charmant pour le moment.
      ▬ L o i s i r s : Chercher une maturité, ça compte ? Quand on passe une vie un peu étrange et qu'on se remet sur la route, ça fait mal et c'est souvent difficile.
      ▬ G r o u p e : « They Don't Care »



II. More About You


    ▬ P h y s i q u e :
    Enfant, j'avais voulu avoir les cheveux blonds. Vous savez, la grande cascade d'or qui tombe sur les hanches avec grâce et perfection. Celle que Cendrillon retient dans son fichu, celle que la Belle aux bois dormant a sur ses épaules lorsqu'elle est endormie, comme pour se protéger du temps qui passe. Ma foi, aujourd'hui, j'ai vite oublié l'idée du blond. Ils ont pourtant vécu mes cheveux... faut dire, la drogue ça ne défonce pas seulement l'esprit, mais un peu tout : les ongles, la peau et les cheveux. Bref, pour parler de mes cheveux, il faudrait retracer toute leur vie, à ces braves bouts de tignasse. Ils en ont fait du chemin et ils ont tenu la route, aujourd'hui... j'essaye de leur rendre le fruit de leur long combat. Aujourd'hui, je leur laisse leur couleur naturelle, ils sont passés du châtains qu'ils sont d'origine à bien d'autres couleurs : noir, rouge bizarroïde... des trucs assez flippant parfois. Mon père m'a toujours trouvée trop maigre, il avait qu'à avoir d'autres gênes en même temps, parce que plus fil de fer que lui, je connais pas. Mes yeux, à ce qu'on dit - enfin, à ce que disent les imprudents - j'ai ceux de ma mère... à une époque j'aurai voulu me les crever pour rien avoir qui puisse me la rappeler, mais je ne l'ai jamais fait, manque de courage sûrement. Quand on me voit dans la rue, jeune, pas très grande, rachitique, on aurait oui, du mal à penser que j'ai accouché d'un enfant il fut un temps pas si lointain. Ne vous fiez pas aux mots, je sais exactement la date à laquelle j'ai donné naissance à ma fille, bien que droguée les années suivantes, j'ai réussi à conserver un minimum de souvenirs, ceux que je n'ai jamais voulu oublier sans doute. La drogue, on peut dire qu'elle m'a bien amochée cette saloperie, aujourd'hui j'en suis débarrassée, et c'est tant mieux. J'essaye d'effacer ses traces de mon esprit, mais aussi de mon corps. Il faut bien tenter. Je prends soin de mes cheveux, je coupe mes ongles pour éviter qu'ils deviennent moches et j'utilise toutes les crèmes des pubs de télé pour avoir "une belle peau douce et soyeuse" juste parce que "je le vaux bien".
    Côté style vestimentaire, vous m'avez peut-être croisée en junky, une tronche bizarre, des cheveux plus qu'amochés en une coupe horrible, les yeux cernés par des valises aussi creuses que bleuies. Aujourd'hui là encore, j'efface les traces de cette période et rien que mon job de serveuse m'oblige à ne pas me pointer dans un état pareil. Alors j'essaye... j'arrive au boulot comme une jeune femme de vingt-six ans normale : les chaussures propres, le tee shirt bien repassé, et le jean qui met mes pâles formes en valeur. En revanche, je déteste l'uniforme que mon job m'oblige à porter, une jupe ! Une jupe qui tombe sur les genoux sans aucune grâce, un tablier horrible et tout ça, avec un sourire qui n'avait pas peint mon visage depuis bien des années, peut-être des siècles même : le sourire faux de circonstance. Peut-être qu'un jour, quelqu'un pourrait me voir sourire à pleine dents, montrer les crocs mais uniquement en signe d'amour ou d'affection, je rêve de ce sourire sincère et beau, celui de Cendrillon quand elle se marie, celui de Blanche Neige quand elle est sauvée par le beau prince au cheval si étincelant de blancheur... mais tout ça, c'est peut-être pas pour moi.


    ▬ C a r a c t è r e :
    Quel caractère de chiottes ! Sans doute rien à voir avec la passivité désolante de Cendrillon face à la tyrannie de sa belle-mère ou à l'imagination débordante et flippante d'Alice. Moi, je suis comme je suis et après être passée par mon stade passive à l'époque de mon enfance où je me contentais de pleurer l'absence d'un père, je suis passée à la période... "rebellious & f*ck the world", pas grand chose de très original, pour une ado bête au possible. Ma deuxième période de niaiserie et d'amour tout beau tout rose, c'était aux environs de mes quinze ans, quand j'ai rencontré mon premier prince. Le conte de fée se dessinait enfin sous mes yeux, la vie de Belle allait être la mienne et cependant... La méchante sorcière de la Belle au bois dormant m'avait sans doute jeté un mauvais sort du genre "dès que tu trouveras le bonheur absolu, tout disparaîtra" - vous savez, le genre de malédiction comme celle d'Angel quand il couche avec Buffy - (enfin bref) et c'est lorsque j'apprends ma grossesse que ma période belle et gentille aimante disparaît. Pourquoi moi ?! Oui, oui, "protégez-vous" et blablabli et blablabla, mais pensez aussi aux pilules ! Bien entendu, peut-être est-ce l'instinct maternel qui prône mais hors de question pour moi de prendre une vie juste à cause des mes bêtises... un peu de maturité dans cette décision ? Pas aux yeux de mon soit disant père. A la naissance de ma fille, c'est là sans doute que j'ai vraiment commencé à déconner. Laissant l'enfant à ce qui serait désormais mon ex chevalier en armure, je deviens alors la junky folle et suicidaire qui a conduit ma vie pendant... six des dix années qui se sont écoulées. Accro, je l'étais et pas qu'un peu... ça me permettait de planer, de m'évader et d'oublier la culpabilité au fond de moi qui me rongeait, j'avais abandonné mon enfant et mon instinct maternel hurlait de douleur au fond de mon esprit tordu. Et à chaque fois qu'il me brisait le cœur... je l'assommais avec une dose de coke... pour oublier et planer comme une ado que j'étais. Aujourd'hui, parlons-en d'aujourd'hui parce que je n'ai là que parler des six premières années des dix qui séparent la naissance de mon enfant des événements actuels. Disons qu'à présent j'ai repris la route normale, celle qui semble mener vers une vie qui doit être la mienne, vers la clarté. Cet instinct maternel, il est toujours là, bouillant, ardent et il me pourrit encore plus la vie... tout comme mon ex chevalier en armure qui est aujourd'hui la muraille qui me sépare de ma fille. Alors oui, il me considère peut-être - comme la plupart des gens qui me voient me foutre en rogne - comme une femme impulsive et colérique... et je le suis peut-être mais je sais qu'au fond de moi, il y a cette persévérance qui me fera aller jusqu'au bout pour atteindre ce que je veux : voir ma fille... quel est son droit de me priver de ça ?! Ambitieuse, peut-être mais je n'ai aucunement envie de lâcher le morceau, mon instinct de mère me dit de continuer, de ne pas m'arrêter sur la voie que je me trace. Je pourrais alors être manipulatrice pour atteindre mes objectifs... mais je sais que malgré les marques qui restent sur mon corps de mon passé douteux, je suis aujourd'hui, assez forte pour combattre la drogue et assez sensible pour aimer le fruit de mon amour passé... pour racheter un passé qui est loin d'être glorieux et pour pardonner... à qui ? A moi sans doute...


Dernière édition par Claire A. Ashton le Sam 29 Aoû - 13:33, édité 10 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Claire A. Ashton
    Claire
    Just mad of love...

avatar

▬ Messages : 240
▬ Date d'inscription : 25/06/2009

▬ Tell Me More
▬ Métier: Serveuse
▬ Tes rêves:
▬ Tes relations:

MessageSujet: Re: C l a i r e ▬ Cinderella is a fealthy bitch ▬ E C;   Jeu 25 Juin - 11:05

    ▬ H i s t o i r e :
    Tout le monde connaît l'histoire de la naissance de la Belle au bois dormant et tout le monde connaît la triste enfance de Blanche Neige tout comme, tout le monde connaît l'histoire d'amour qui a lié le prince et la petite sirène. Tout ça, ce sont de belles histoires, enfin, même pas à la base, ce sont des petits mondes édulcorés que tout le monde connaît... juste pour se donner l'impression qu'il y a peut-être une vie comme ça possible : où l'amour est éternel, où le soleil brille tous les jours et où on sourit... continuellement. Cette histoire pourrait ressembler à celle des habitants de Wisteria Lane, ils sourient tout le temps eux... un vrai conte de fées d'apparences trompeuses. Mais nous ne sommes peut-être pas là pour parler de choses aussi superflues que d'images fixées sur une pellicule de nitrate d'argent. Pourtant, ma vie a commencé comme celle de Cendrillon, oui, si vous connaissez le conte, tant mieux pour vous, sinon, voilà mon début d'histoire.

    Et il était une fois...

    Je suis née sous l'identité de Claire Anna Ashton. Au début, mes parents avaient uniquement pris la décision de m'appeler Claire, comme... je ne sais pas qui, peut-être juste un prénom issu de leur long travail de recherche. C'est à la mort de ma mère, quelques minutes après ma venue au monde que tout se bouscula et qu'Anna entra dans mon identité... comme un lourd fardeau que je porte toujours sur moi : la culpabilité d'avoir en quelque sorte... mis trop ou pas assez de temps à venir, la simple culpabilité d'avoir ôté la vie de ma propre mère, ma génitrice, celle qui m'avait portée près de son cœur pendant neuf longs mois, celle qui m'avait trouvé un prénom, qui m'avait caressée mentalement lorsqu'elle passait sa main sous son ventre rebondi, celle qui avait tant espéré pouvoir voir mon visage... grandir, s'épanouir. Mais peut-être dans un désir égoïste, je n'ai jamais voulu qu'elle me voit et j'ai tout bonnement remédié à la situation dès les premières minutes de ma vie... Sans même en avoir conscience sans doute. C'est avec mon père, seul et encore ravagé par la perte que je lui avait causée que je rentre dans mon "chez moi". Un "chez moi" déjà pas très accueillant, bordélique avec des bouteilles d'alcool déjà un peu partout. C'est dans cet environnement que j'ai grandi... seulement enlevez aussi le père quelque chose comme... 360 jours par an, ajoutez-le avec son silence pesant et son air plaintif aux soirées de Noël et à mon anniversaire, plus ici pour fêter la date qui a détruit sa vie plutôt que la date qui a vu sa fille naître. Voilà, c'est mon début de vie, mon petit voile personnel qui n'a été révélé qu'à peu de personnes. Car, pour les gens à qui j'adresse la parole aujourd'hui, ceux avec qui je travaille, je suis Claire, une jeune femme sans problème, aux parents aimants et acceptant l'envol de leur grande fille. Un grand mensonge, je n'en doute pas... mais avez vous déjà vu la pitié dans un regard ? C'est un regard plus douloureux que réconfortant... et il n'a rien de plaisant à être vu au quotidien. Enfin bref, revenons sur le passé. Car oui, c'est mon passé et non pas une œuvre de fiction que vous auriez pu trouver dans un roman triste signé Marc Lévy ou Anne Gevalda. J'ai vécu ainsi, la petite gamine ignorée de son père, ou presque et qui grandit seule, se forgeant son caractère de merdeuse et son petit air qui pourrait s'apparenter à celui d'une peste. J'ai été comme ça à un moment. Le genre de gamine manipulatrice et pas très sympathique avec ses camarades. Dieu seul - si tenté qu'il existe, personnellement, je trouve qu'il m'a bien pourri l'existence, et qu'il continue aujourd'hui à s'amuser avec moi - sait comment j'ai réussi à aller au collège, puis au lycée. Un très beau lycée, je ne dis pas... digne de High School Musical ou quelque chose dans le genre. Des groupes, des filles toutes aussi jolies les unes que les autres... et des garçons tous aussi braves et musclés que Batman ou Superman. C'est au lycée, dans ce même endroit que j'ai détesté quelques temps après, que j'ai rencontré Mathias - oui... un nom qui ne sonne pas trop chevaleresque - mais mon chevalier d'un temps, mon prince, mon empire et celui qui donnait de la lumière au tunnel sombre qu'était ma vie. Peut-être qu'il en était de même de son point de vue, qu'est ce que je pouvais en savoir ? Je n'étais pas dans sa tête. Et je me contentais de ces petits mots qu'il disait pour me rassurer, du temps de notre parfaite idylle. Mais une idylle, vous le savez bien, est faite pour être parfaite... et ce qui est parfait ne peut être qu'éphémère, c'est ainsi et c'est sans doute pour ça que les contes de fées restent sur des pages, quelques dizaines de pages tout au plus et s'arrêtent en plein milieu... parce qu'on sait bien que la suite n'a plus rien de glorieux. Je suis tombée enceinte, le genre de bourde classique d'une adolescent éperdument amoureuse qui pensait que l'amour... évitait aux spermatozoïdes de féconder l'ovule. Quelle niaiserie ! Mais avorter... quoi de pire pour la conscience que de laisser une aiguille arracher le fruit d'un amour, l'enfant obtenu par l'entrelacement fiévreux de deux corps amoureux ? Je n'avais aucune envie de laisser cette femme endimanchée dans un foutu uniforme de soit disant médecin me prendre mon enfant... quelque soit l'avis de mon simple géniteur alors très attentionné curieusement sur mon état... pour une fois. Mais mon coco, tu aurais du savoir que deux heures à l'hôpital ne rattrape pas seize années de pseudo présence d'une coquille vide. Pourtant, ce n'est pas pour l'emmerder que j'ai voulu garder l'enfant - enfin, le laisser vivre - c'était pour ma conscience, peut-être un choix égoïste, qui sait. Mathias, lui, était du camp des passifs, ce qui avait eu don de m'énerver au plus au point... bah quoi ?! Il voulait pas se soucier de la survie de son éjacula ou quoi ?! Enfin bref, que de termes poétiques pour dire en fin de compte, que l'enfant, j'avais voulu le garder, envers et contre presque tous. Ma première idée avait été de devenir une bonne mère pour cet enfant, de l'élever, de l'aimer et d'à travers lui, réussir à effacer mes erreurs passés, ma brumeuse histoire digne des plus grands romans à faire pleurer une ménagère de plus de trente ans. Mais cette idée qui germe dans l'esprit d'une fille de seize ans, s'envole vite aux premières petites paroles aux allures émouvantes de n'importe qui. C'est mon père, mon géniteur même, celui qui m'avait pourri la vie qui était entré un soir, les larmes au bord des yeux comme un bisounours en manque d'amour et qui avait commencé à me déballer tout et rien sur ma naissance, sur la difficulté qu'il avait eu à m'assumer et sur le fait qu'à présent... il était prêt à tout pour m'aider... si je ne gardais pas l'enfant. Que de manipulation... mais c'est ce qu'on pourrait appeler un instinct "de parenté" qui m'avait alors habitée. J'avais alors décidé d'abandonner l'enfant à une famille, ma progéniture... la donner à une mère aimante et aux ovules inféconds ou à un père fatigué par sa vie pleine de rebondissements mais voulant tout offrir à sa moitié. A la naissance du bébé, nous n'avions toujours pas trouvé de parents adoptifs... la plupart sans doute trop apeurés par mon aspect de cancéreuse et craignant que le bébé soit dès la naissance maudit par un truc du genre "séropositif" par les gênes de sa mère douteuse. J'ai donné naissance à ma fille, mais je n'ai jamais eu la force même d'écouter ses premiers pleurs face à la dureté qu'allait être son existence insignifiante, je n'ai pas eu le courage de la tenir dans mes bras tout comme je n'avais jamais demandé au médecin de pouvoir écouter le cœur battant de mon enfant lorsqu'il était encore en moi. Vous pouvez pensé que j'étais d'avance, une mauvaise mère, une mère incapable d'aimer, peut-être tout simplement parce que je n'avais jamais eu de mère pour m'aimer. Et vous auriez raison, je pensais ça de moi et c'est pour ça que j'ai laissé ma fille à la seule personne qui a été capable d'écouter son premier cri à la vie, de la prendre dans ses bras. Une personne qui malgré les épreuves de son existence serait capable d'aimer le fruit de son amour charnel passé comme il se doit. Laissant celle que j'avais mis au monde sans un regard à Mathias, je suis partie dès que mon temps de repos à l'hôpital avait été terminé. Déjà junky à peine à deux mètres de l'hôpital, rien que pour faire taire ce cri qui rongeait mes tripes, qui rongeait mon cœur et mon esprit... comme le cri d'un nouveau né qui allait avoir presque la même vie que moi, une vie sans mère. Pourtant, au fond de moi, j'avais confiance... j'étais une raté, Mathias, non et je savais qu'il était capable d'aimer, pas comme moi.

    Alors voilà, vous voilà en train de vous plonger dans les années noires de ma vie. J'avais quitté Mathias, quitté l'enfant que nous avions eu ensemble et que j'assumais au fond de mon être, quoique jeune et bête. La drogue, c'était sans doute le seul refuge que j'avais pu trouver pour que tout mon esprit se taise pour planer, respirer et vivre loin de la dure gravité de notre planète. J'ai parcouru des kilomètres dans les rues, à la recherche de quoique ce soit pour me défoncer car à chaque fois que je revenais à moi, je m'accroupissais sur le sol pour pleurer et cherchant vainement un espoir de me relever. Des ces années, mes souvenirs restent flous, j'étais une sale conne, je me haïssais mais j'adorais oublier, m'éloigner de la réalité pour compter les petits moutons qui défilaient dans mon esprit. C'est une rencontre, après six ans de torture intérieure tue qui a bouleversé ma vie. Elle s'appelait Anna, comme moi, comme ma mère, elle avait une part de mon identité et son sourire avait tout d'un sourire angélique, sincère et doux : celu d'une mère, la mère que je n'avais jamais été, la mère que je n'avais jamais eu... l'Anna qui pouvait contrebalancer les erreurs de toutes les autres... les miennes en particulier. Je me souviendrai toute ma vie de sa main tendue, de son air si serein tracé sur son visage. Peut-être était-ce Dieu (et non, je n'y crois même pas en plus) ou une figure tout ce qu'il y a de plus pur dans ce monde. Anna, la belle Anna aux traits fins, au cheveux blonds comme les princesses et au regard toujours digne des contes de fées... j'ai pris sa main et elle, elle m'a aidée comme jamais personne ne m'avait aidée. J'étais une inconnue pour elle, une junky comme les autres... mais à mes yeux, elle n'était pas une bénévole comme les autres. De l'amour ? Non, de l'admiration... elle avait une vie et un esprit pur et serein comme le cristal le moins travaillé. Elle avait la beauté que nulle autre ne pouvait égaler et pourtant, elle restait à la hauteur des autres et aidait même les pires à monter sur un piédestal. Pendant quatre ans, j'ai affronté, souffert, compris. Ce n'est pas Anna qui m'a fait comprendre qui j'étais réellement au fond, derrière la drogue. C'est ce qu'on appelle vulgairement un "psy". Je lui ai parlé, je lui ai déballé toute ma vie : Mathias, mon père, ma fille, la drogue, mon foutu instinct maternel. Il m'a parlé, de son avis, de ses craintes... et de moi. Il m'avait parfaitement cernée... enfin, à cette époque je ne m'en étais pas rendue compte, car il avait vu dans mon esprit des qualités que je n'avais même pas soupçonné. A mes yeux, j'étais une ratée, une nulle, une mère qui n'avait fait que porter et mettre au monde, encore plus lâche que la mienne qui elle, n'avait même pas décidé de me fuir. J'avais tué ma mère, ma propre enfance, et l'enfance de ma propre fille. Mais il m'a pardonné... ce psy, il m'a dit que l'erreur était humaine, que j'étais faillible et que j'avais fait des erreurs... qu'il n'était pas trop tard de rattraper.

    Aujourd'hui, je suis retournée dans ma ville natale de Caldwell. Je suis allée sur la tombe de mon père car oui, il est mort dans les dix ans que j'ai vécu loin de lui. J'ai une once de regrets, mais pas autant que lui il en avait au moment de pousser son dernier soupire je pense. Je sais que Mathias est là, je le sens au fond de mes tripes... et l'instinct maternel que j'avais tu et qui, aujourd'hui vit en moi, vit avec moi, me donne des ailes, une envie presque folle que je déteste parfois moi-même. Je veux connaître ma fille, la voir, l'entendre parler. Je ne demande pas l'impossible à mon humble avis, ce n'est pas comme si je faisais un procès pour avoir la garde de la fille que je n'ai même jamais regardé... c'est un luxe que je ne paierai pas, je suis sa mère... et au fond je sais ce qui est mieux pour elle et son avenir n'est pas avec moi. Mais juste... la connaître, parce que je n'ai aucune envie tout simplement d'être aussi minable que mon père, aussi minable que ma mère... juste parce que j'ai envie de m'approcher ne serait ce que d'un pas de la lumière vers laquelle Anna, la belle bénévole Anna, a lancé ma route. Alors oui, je rôde dans les quartiers bizarres, je fais un boulot merdique, je ne dis rien aux remarques de clients qui s'amusent à tripoter mes fesses quand ils sont bourrés au point max. Mais c'est peut-être ainsi que se trace le chemin de la rédemption, en ravalant sa fierté.



    ▬ A v i s s u r l a s i t u a t i on a c t u e l l e :
    Quelle situation actuelle ? Le maire mort et les trucs bizarres ? Sans vouloir être crue, je m'en fiche bien... sans vouloir vous vexer franchement. Si j'étais revenue en ville avec des armes et un regard farouche et la petite réplique digne des séries télé du genre "je vais tuer tout ce qui est bizarre dans cette ville", vous auriez pas trouvé ça un peu glauque ? D'autant que ça n'aurait pas aidé beaucoup dans mon idée principale. Ce que je veux, c'est voir ma fille, la rencontrer, lui parler et apprendre ne serait-ce qu'un dixième de tout ce qu'il peut y avoir à savoir sur elle. Je suis sure que c'est une enfant spéciale, différente et forcément heureuse, sinon, je l'aurais senti au fond de moi, c'est sûrement incompréhensible pour vous, c'est une forme d'instinct. Et pour le moment, cet instinct ne me dit pas de courir loin de cette ville, il me dit de courir après le passer, après mes erreurs et ma fille. Là encore, vous ne comprenez peut-être pas... mais gare à celui qui dit que je cherche à pourrir la vie idyllique de mon ex et de ma fille... je n'ai plus l'esprit aussi tordu que ça et Mathias s'est occupé de notre enfant du mieux possible, je n'ai aucune raison de le blâmer ou de vouloir lui pourrir la vie... pourquoi est-ce que je le ferais ? Si... à la limite, je suis prête à tout faire pour passer outre son avis pour voir ma fille... mais c'est tout.


Dernière édition par Claire A. Ashton le Sam 29 Aoû - 13:33, édité 8 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Claire A. Ashton
    Claire
    Just mad of love...

avatar

▬ Messages : 240
▬ Date d'inscription : 25/06/2009

▬ Tell Me More
▬ Métier: Serveuse
▬ Tes rêves:
▬ Tes relations:

MessageSujet: Re: C l a i r e ▬ Cinderella is a fealthy bitch ▬ E C;   Jeu 25 Juin - 11:05

III. What Do you Love ?


    ▬ M u s i q u e . é c o u t é e : La variété et parfois du rock... peut-être que le rock me rappelle trop mon époque junky, qui sait.
    ▬ C h a n s o n . p r é f é r é e : La lettre à Elise de Beethoven. Lorsque j'étais en cure de désintox, Anna la jouait souvent et elle m'a appris, c'est la seule musique que je sais jouer à ce jour devant des touches de piano.
    ▬ P l a t . p r é f é r é : Des gaufres, rien de mieux pour un bon petit déjeuner. C'est en cure là encore que j'ai connu le sens d'un "vrai petit déjeuner" et cette perspective des choses me plait bien.
    ▬ B o i s s o n . p r é f é r é e : Un café bien noir et bien serré. Plus d'alcool, plus de drogue, on pourrait croire que je suis devenue une vraie none, mais je sais que je sais m'amuser sans avoir besoin de boire... et j'ai plus besoin d'être éveillée que d'oublier aujourd'hui, j'arrive à affronter.
    ▬ L i v r e . p r é f é r é : Alice's adventures in Wonderland, cela est sans conteste le conte de fée qui me plaît le plus car à la fin, Alice n'en est que grandie mais n'est pas plus heureuse qu'auparavant... c'est un conte de fées sans prince.
    ▬ F i l m . p r é f é r é : Va, vis et deviens, peut-être le film qui pourrait avoir changé ma perception primaire de la vie.
    ▬ C o u l e u r . p r é f é r é e : Le rouge, la couleur vive, la couleur de l'amour ou encore de la reine de cœur, ennemie jurée de la belle Alice.
    ▬ A n i m a l . p r é f é r é : Le chat de Cheshire, ce n'est pas un animal à proprement parler mais j'aurai besoin d'une conscience pareille pour me guider parfois.
    ▬ S a i s o n . p r é f e r é e : L'hiver, c'est par un froid soir de décembre que j'ai rencontré la main tendue d'Anna.
    ▬ Q u e l q u e . c h o s e . e n . p l u s ? Je ne suis pas exceptionnelle, pourquoi y aurait-il quelque chose en plus de ça ?
    ▬ U n . m o t . p o u r . t e . d é f i n i r ? Peut-être un meddley de plusieurs mots, il n'y a pas un seul mot pour définir une personne, c'est bien trop peu de lettres pour parler de chaque individu. Contradictoire, peut-être si on suit l'idée du fait que je vienne de complètement bafouer l'intérêt de cette question.


IV. Et devant l'écran ?


    ▬ Â g e : 17 y.O
    ▬ Q u e . p e n s e . t u . d u . f o r u m ? Magnifique ^__^
    ▬ O ù . l' a s . t u . t r o u v é ? Je l'ai croisé dans le web, on est devenu très amis... on s'est revus quelque fois et finalement... on s'est jetés à l'eau !
    ▬ A s . t u . d e s . s u g g e s t i o n s . à . n o u s . f a i r e ? Et l'alliance ? XD
    ▬ A s . tu . q u e l q u e . c h o s e . à . d i r e . p o u r . f i n i r ? Niop
    ▬ E x e m p l e . d e . R p :
    Spoiler:
     
    ▬ C o d e . r é g l e m e n t :
    Spoiler:
     


Dernière édition par Claire A. Ashton le Jeu 25 Juin - 14:24, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Evan D. Garrison
e v a n ● « puisqu'on est jeune et con ... »
avatar

▬ Messages : 75
▬ Date d'inscription : 22/06/2009

▬ Tell Me More
▬ Métier: Officier de police
▬ Tes rêves:
▬ Tes relations:

MessageSujet: Re: C l a i r e ▬ Cinderella is a fealthy bitch ▬ E C;   Jeu 25 Juin - 11:07

    Bienvenue !!! Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Candice R. Lauwrence
    J'ai envie de toi..Déshabille moi sur un lit..De barbe à papa..

avatar

▬ Messages : 100
▬ Date d'inscription : 24/06/2009

▬ Tell Me More
▬ Métier: Policière
▬ Tes rêves:
▬ Tes relations:

MessageSujet: Re: C l a i r e ▬ Cinderella is a fealthy bitch ▬ E C;   Jeu 25 Juin - 11:09

    Welcome To You & Good Luck for Your .... "Fiche"
    (Quel niveau d'angalsi, ça fait peur, on reconnais les premières L, anglais Renforcé 8))
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Claire A. Ashton
    Claire
    Just mad of love...

avatar

▬ Messages : 240
▬ Date d'inscription : 25/06/2009

▬ Tell Me More
▬ Métier: Serveuse
▬ Tes rêves:
▬ Tes relations:

MessageSujet: Re: C l a i r e ▬ Cinderella is a fealthy bitch ▬ E C;   Jeu 25 Juin - 11:13

    Merci à tous les deux pour l'accueil ^__^

    Candice : tu parles déjà mieux que notre cher pr*sident,
    c'est très bien ^^' *se cache pendant 5 ans maintenant*
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mathias H. Spencer
    ▌Admin ▬ Just in love With You

avatar

▬ Messages : 414
▬ Date d'inscription : 21/06/2009

▬ Tell Me More
▬ Métier: Chef de la Police criminelle de Caldwell
▬ Tes rêves:
▬ Tes relations:

MessageSujet: Re: C l a i r e ▬ Cinderella is a fealthy bitch ▬ E C;   Jeu 25 Juin - 11:23

    Bienvenue =)
    Bonne chance pour ta fiche =D

    Mdr, qu'est-ce qu'il a dit encore Sarkoko ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Claire A. Ashton
    Claire
    Just mad of love...

avatar

▬ Messages : 240
▬ Date d'inscription : 25/06/2009

▬ Tell Me More
▬ Métier: Serveuse
▬ Tes rêves:
▬ Tes relations:

MessageSujet: Re: C l a i r e ▬ Cinderella is a fealthy bitch ▬ E C;   Jeu 25 Juin - 11:29

    Merci

    Ahhh, faut lui trouver un nom de code ^__^
    Lutin ? XD *ils vont supprimer le forum et on va se faire arrêter XD*
    Ah bah, faut juste qu'il arrête les discours en anglais xD
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mathias H. Spencer
    ▌Admin ▬ Just in love With You

avatar

▬ Messages : 414
▬ Date d'inscription : 21/06/2009

▬ Tell Me More
▬ Métier: Chef de la Police criminelle de Caldwell
▬ Tes rêves:
▬ Tes relations:

MessageSujet: Re: C l a i r e ▬ Cinderella is a fealthy bitch ▬ E C;   Jeu 25 Juin - 11:40

    De rien =)
    Mdr Napoléon sinon xD
    Non, ils ont pas le droit de fermer le forum !
    Sinon ... Je me suicide Machiavelique
    Oki mdr, je l'ai jamais entendu causer Anglais
    En même temps, chez moi on zappe dés qu'il est à la télé xD
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Evan D. Garrison
e v a n ● « puisqu'on est jeune et con ... »
avatar

▬ Messages : 75
▬ Date d'inscription : 22/06/2009

▬ Tell Me More
▬ Métier: Officier de police
▬ Tes rêves:
▬ Tes relations:

MessageSujet: Re: C l a i r e ▬ Cinderella is a fealthy bitch ▬ E C;   Jeu 25 Juin - 11:41

    Chez moi aussi on zappe !! xD
    tu sors
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mathias H. Spencer
    ▌Admin ▬ Just in love With You

avatar

▬ Messages : 414
▬ Date d'inscription : 21/06/2009

▬ Tell Me More
▬ Métier: Chef de la Police criminelle de Caldwell
▬ Tes rêves:
▬ Tes relations:

MessageSujet: Re: C l a i r e ▬ Cinderella is a fealthy bitch ▬ E C;   Jeu 25 Juin - 11:42

    Mdr, en faite il y'a très peu de gens qui regarde ses discours je crois xD
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Claire A. Ashton
    Claire
    Just mad of love...

avatar

▬ Messages : 240
▬ Date d'inscription : 25/06/2009

▬ Tell Me More
▬ Métier: Serveuse
▬ Tes rêves:
▬ Tes relations:

MessageSujet: Re: C l a i r e ▬ Cinderella is a fealthy bitch ▬ E C;   Jeu 25 Juin - 11:55

    *Perçoit mal le sous entendu de son VDD*

    Mais je ne regarde pas non plus les discours de Lutin-napoléonien XD
    C'était au zapping XD, ça faisait un truc du genre : "fank, for weting for my speech"
    Enfin, c'est inimitable, c'est Lutin XD
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mathias H. Spencer
    ▌Admin ▬ Just in love With You

avatar

▬ Messages : 414
▬ Date d'inscription : 21/06/2009

▬ Tell Me More
▬ Métier: Chef de la Police criminelle de Caldwell
▬ Tes rêves:
▬ Tes relations:

MessageSujet: Re: C l a i r e ▬ Cinderella is a fealthy bitch ▬ E C;   Jeu 25 Juin - 12:06

    Mdr ! C'est un boulet
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Claire A. Ashton
    Claire
    Just mad of love...

avatar

▬ Messages : 240
▬ Date d'inscription : 25/06/2009

▬ Tell Me More
▬ Métier: Serveuse
▬ Tes rêves:
▬ Tes relations:

MessageSujet: Re: C l a i r e ▬ Cinderella is a fealthy bitch ▬ E C;   Jeu 25 Juin - 12:15

Mathias H. Spencer a écrit:
    Mdr ! C'est un boulet

+1
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Haley M. Eastwood
    Si l'amour est un temple toi tu seras ma religion

avatar

▬ Messages : 273
▬ Date d'inscription : 20/06/2009

▬ Tell Me More
▬ Métier: Dirigeante du Hale's Club
▬ Tes rêves:
▬ Tes relations:

MessageSujet: Re: C l a i r e ▬ Cinderella is a fealthy bitch ▬ E C;   Jeu 25 Juin - 13:34

    Bienvenue =)
    J'aime beaucoup le début de ta présentation ^-^
    Bonne chance pour la suite =D
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://spiteetmalice.forumactif.org
Claire A. Ashton
    Claire
    Just mad of love...

avatar

▬ Messages : 240
▬ Date d'inscription : 25/06/2009

▬ Tell Me More
▬ Métier: Serveuse
▬ Tes rêves:
▬ Tes relations:

MessageSujet: Re: C l a i r e ▬ Cinderella is a fealthy bitch ▬ E C;   Jeu 25 Juin - 14:26

    Merci Haley !!

    Et ça y'est, j'ai fini ma fiiiche =)
    En espérant que ça aille ^^
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Haley M. Eastwood
    Si l'amour est un temple toi tu seras ma religion

avatar

▬ Messages : 273
▬ Date d'inscription : 20/06/2009

▬ Tell Me More
▬ Métier: Dirigeante du Hale's Club
▬ Tes rêves:
▬ Tes relations:

MessageSujet: Re: C l a i r e ▬ Cinderella is a fealthy bitch ▬ E C;   Jeu 25 Juin - 14:30

    C'est parfait =)
    Je te valide ^-^
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://spiteetmalice.forumactif.org
Claire A. Ashton
    Claire
    Just mad of love...

avatar

▬ Messages : 240
▬ Date d'inscription : 25/06/2009

▬ Tell Me More
▬ Métier: Serveuse
▬ Tes rêves:
▬ Tes relations:

MessageSujet: Re: C l a i r e ▬ Cinderella is a fealthy bitch ▬ E C;   Jeu 25 Juin - 14:32

    Whou, c'est rapiiide Very Happy

    Merci ! langue
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Haley M. Eastwood
    Si l'amour est un temple toi tu seras ma religion

avatar

▬ Messages : 273
▬ Date d'inscription : 20/06/2009

▬ Tell Me More
▬ Métier: Dirigeante du Hale's Club
▬ Tes rêves:
▬ Tes relations:

MessageSujet: Re: C l a i r e ▬ Cinderella is a fealthy bitch ▬ E C;   Jeu 25 Juin - 14:34

    De rien ^-^
    Dans toutes ses lignes, j'ai même pas remarqué,
    Mais tu n'a pas rempli la partie de "Avis sur la situation actuelle"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://spiteetmalice.forumactif.org
Claire A. Ashton
    Claire
    Just mad of love...

avatar

▬ Messages : 240
▬ Date d'inscription : 25/06/2009

▬ Tell Me More
▬ Métier: Serveuse
▬ Tes rêves:
▬ Tes relations:

MessageSujet: Re: C l a i r e ▬ Cinderella is a fealthy bitch ▬ E C;   Jeu 25 Juin - 14:41

    Ahhh oé XD moi non plus j'avais pas remarqué boulet
    Je vais le faire, ne nous en faisons pas XD

    Désolée d'avoir oublié héhé, c'est la précipitation ^^
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Haley M. Eastwood
    Si l'amour est un temple toi tu seras ma religion

avatar

▬ Messages : 273
▬ Date d'inscription : 20/06/2009

▬ Tell Me More
▬ Métier: Dirigeante du Hale's Club
▬ Tes rêves:
▬ Tes relations:

MessageSujet: Re: C l a i r e ▬ Cinderella is a fealthy bitch ▬ E C;   Jeu 25 Juin - 14:46

    Mdr, c'est pas non plus dramatique vu la qualité de la présentation =D
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://spiteetmalice.forumactif.org
Claire A. Ashton
    Claire
    Just mad of love...

avatar

▬ Messages : 240
▬ Date d'inscription : 25/06/2009

▬ Tell Me More
▬ Métier: Serveuse
▬ Tes rêves:
▬ Tes relations:

MessageSujet: Re: C l a i r e ▬ Cinderella is a fealthy bitch ▬ E C;   Jeu 25 Juin - 14:47

    XD rooh, merci que de flatterie xD
    angel bon, voilà, c'est mis ^^
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Haley M. Eastwood
    Si l'amour est un temple toi tu seras ma religion

avatar

▬ Messages : 273
▬ Date d'inscription : 20/06/2009

▬ Tell Me More
▬ Métier: Dirigeante du Hale's Club
▬ Tes rêves:
▬ Tes relations:

MessageSujet: Re: C l a i r e ▬ Cinderella is a fealthy bitch ▬ E C;   Jeu 25 Juin - 14:52

    Mais de rien =D
    Bah, maintenant, c'est encore mieux que parfait xD
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://spiteetmalice.forumactif.org
Claire A. Ashton
    Claire
    Just mad of love...

avatar

▬ Messages : 240
▬ Date d'inscription : 25/06/2009

▬ Tell Me More
▬ Métier: Serveuse
▬ Tes rêves:
▬ Tes relations:

MessageSujet: Re: C l a i r e ▬ Cinderella is a fealthy bitch ▬ E C;   Jeu 25 Juin - 14:54

    Je suis inspirée par les folles en détresse XD

    rain *'moui... j'ai cerné le personnage XD*
    M'enfin, tout n'est pas tout noir ou tout blanc dans ce monde

    tomates *allez, je stopise le flood*

    PS : j'aime beaucoup les émoticônes ici XD
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Haley M. Eastwood
    Si l'amour est un temple toi tu seras ma religion

avatar

▬ Messages : 273
▬ Date d'inscription : 20/06/2009

▬ Tell Me More
▬ Métier: Dirigeante du Hale's Club
▬ Tes rêves:
▬ Tes relations:

MessageSujet: Re: C l a i r e ▬ Cinderella is a fealthy bitch ▬ E C;   Jeu 25 Juin - 14:57

    Mdr, chacun son style de personnage,
    Moi perso c'est les filles maladroite au possible, aux adolescences merdiques,
    Qui arrivent quand même a se redresser !

    Mdr, oui ils sont sympa, je l'ai ai piqué à Mathias !
    Maiiiiis chuuut, faut pas le lui dire
    (Il le sait déjà xD)

    Tu as raison, c'est pas bien de Flooder u__u
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://spiteetmalice.forumactif.org
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: C l a i r e ▬ Cinderella is a fealthy bitch ▬ E C;   

Revenir en haut Aller en bas
 
C l a i r e ▬ Cinderella is a fealthy bitch ▬ E C;
Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
-
» MAC x Cinderella (Printemps 2015)
» Ma petite Disney Pop! Cinderella (Funko)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Spite & Malice :: Just Your Character :: Your Identity :: ▬ Fiches validées-
Sauter vers: